Galvanisation Québec logo

Les avantages de la galvanisation

Une résistance accrue

L’immersion d’acier propre dans un bain de zinc en fusion (450°C / 840°F) génère une liaison métallurgique d’alliages de zinc. Ces couches sont par la suite recouvertes de zinc pur.

Le premier alliage avec l’acier est plus dur que l’acier lui-même. C’est ce qui confère à la galvanisation à chaud sa grande résistance à l’abrasion. Alors que la couche extérieure lisse et pure du zinc absorbe les chocs, les autres couches d’alliages procurent une excellente protection au métal de base.

Il est possible de déterminer la durée de vie du revêtement en prenant en compte les conditions climatiques dans lesquelles il sera utilisé.

Des recherches effectuées par l’ASTM dans différentes localités où des couches de zinc étaient exposées à des conditions climatiques variées ont été publiées.

La rouille dégrade la peinture égratignée

La partie de l’acier exposée par une égratignure de la peinture subit de la corrosion et une bulle de rouille apparait. Plus volumineuse que l’acier, cette bulle gonfle et soulève la peinture de surface du métal, provoquant une boursoufflure. Au fil du temps, la corrosion s’amplifie.

La protection sacrificielle de la galvanisation

Lorsqu’une fissure apparait sur de l’acier galvanisé, la protection galvanique fait en sorte que le revêtement de zinc se sacrifie afin de protéger l’acier auquel il se lie. Cette protection sera maintenue tant et aussi longtemps qu’il y aura du zinc à proximité immédiate de la fissure.

Dans le cas où l’égratignure apparait sur un revêtement galvanisé à chaud, l’acier sera protégé de la corrosion par le zinc qui l’entoure. Il s’agit ici de la propriété électrochimique du zinc qui est plus élevée que celle de l’acier.

La corrosion est un processus électrochimique. Elle attaque le zinc qui côtoie l’acier plutôt que la partie de l’acier à découvert. Ainsi, contrairement aux autres traitements contre la corrosion, il est inutile de faire des retouches sur les petites fissures.